Partagez|

à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Jeu 1 Sep - 13:39

Les cours avaient bien malheureusement repris, pour mon plus grand malheur et mon désespoir. Mais aux dernières nouvelles, mes parents venaient de repartir pour une destination qui m'était inconnu, me laissant argent, nourriture, ma liberté et donc mon week end. Nous étions donc vendredi soir, la plupart des gens normaux un vendredi vont faire la fête chez un ami. Je suis actuellement toute seule chez moi en grande conversation avec mes minis moi sur l'importance du bien et du mal dans notre société. Et j'en suis arrivée à la conclusion que le mal et bah parfois c'était bien et inversement ! C'est donc sans aucun remord que j'ai chaussé ma paire de roller, pris un sac à dos léger avant de sortir de chez moi et en passant devant la maison bruyante de mes voisins. J'ai roulé jusqu'au centre ville j'ai aperçu quelqu'un -que je semblais connaître, parce que de dos, c'était pas facilement reconnaissable-. J'ai acceléré, le dépassant alors qu'il était sur un simple skate board. Petit joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Jeu 1 Sep - 22:29

A peine avions nous repris les cours depuis moins d'une semaine que j'avais déjà besoin de plus d'air pour décompresser de mes longues journées à écouter les discours de réussite pour les élèves motivés à réussir leur dernière année de lycée préparatoire à la grande inconnue qu'était l'université. Ouais, et bien je ne savais strictement pas du tout ce que je voulais faire dans la vie à mes dix-huit ans, donc je désirais y aller petit à petit pour mes neuf mois restants à la high school. Ma planche à roulettes sous le coude, je m'éclipsais du domicile familial après m'être assuré de ne rien laisser de valeur sous la possible menace de ma soeur. A l'extérieur, je ne me contentais pas du trottoir, je voulais tout l'espace rien que pour moi. Je m'apprivoisais les rues, même lorsque je devais me résoudre à les partager avec un vélo ou une voiture qui s'annonçait assez tôt pour briguer la même portion de terrain que moi. J'avais une cadence honorable pour un simple usager propulsé par un skateboard basique; je débouchais rapidement dans les plus grandes artères piétonnes du centre-ville. Le vendredi de la rentrée scolaire était un jour particulier car beaucoup se retrouvaient entre eux ou se découvraient autour d'une table en terrasse pour apprendre à se connaître ou se raconter ses vacances. Je n'en avais pas vraiment eues - ou plutôt ne valaient-elles pas la peine de s'y pencher - alors je ne trouvais pas d'intérêt à me joindre à l'une de ces bandes pour rire et boire. J'avais ralentis la cadence de mes petites roues en réfléchissant à divers points de vue quand une fusée me dépassa devant le Merrill's Roxy. Les nombreuses enseignes lumineuses éclairaient autant que le soleil couchant cette fille qui n'avait pas froid aux yeux de slalomer i près des gens. Elle se retourna tout sourire sans décélérer. « Heyyyyy!! » m'écriais-je sans que cela ne la motive à freiner. Sa tête ne m'était pas inconnue; j'étais persuadé qu'on était dans la même classe à Rock Point. Je ne voulais pas attendre lundi pour m'en assurer et accélérais pour tenter de la rattraper, mais c'était trop tard: je l'avais perdue de vue. Je jurais sur le coup, me maudissant d'avoir délaissé les rollers pour le skate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Jeu 1 Sep - 22:50

L'adrénaline de la vitesse, cette sensation qui grisante qui me rendait euphorique. Je jubilais de l'avoir semé en me disant que je devais peut être faire demi tour pour le narguer. J'ai ri en réajustant les protections que je mettais aux genoux, aux coudes et aux mains, je ne mettais jamais de casque, j'avais l'impression d'être compressée. De toute façon, vu comme etait déjà mon cerveau, je ne risquais pas grand chose. J'ai contemplé les enseignes lumineuses en riant avant de faire demi tour sur mes rollers, y allant plus doucement pour apprécier la balade avant de m'arrêter devant le petit skater -façon de parler- que j'avais laissé négligeamment derrière moi pendant ma folle course. J'ai replacé une mèche de cheveux derrière mon oreille en souriant. T'es au courant que le skate, s'est dépassé ? On va beaucoup plus vite en roller. dis-je en riant, me la jouant un peu. Pour une fois que je pouvais profiter du fait que j'étais supérieur, je n'allais pas me priver. Rock Point, c'est ça ? demandais-je ensuite. On s'était surement déjà croisé, mais, n'ayant pas spécialement une tonne d'amis, je retiens que ceux qui me sont proches, je l'ai donc surement -je me répète, je sais- déjà croisé mais je ne retiens pas. Que des images, pas de sentiments assez fort. Alors que la, un sentiment me marque, l'adrénaline, la joie de l'avoir laissé derrière moi et d'etre victorieuse. Aura Connor, on se refait une course quand tu veux. rajoutais-je en reprenant un peu mon souffle, je devais avoir les joues rouges et les cheveux un pau bataille, mais qu'est ce que c'était plaisant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Ven 2 Sep - 18:18

Enfin elle réapparut quelques mètres plus loin et à peine eus-je le temps de respirer qu'elle me bloqua perpendiculairement le chemin, perchée sur ses rollers que je pouvais regarder. Mouais. Pas moche, mais pas super génial non plus le style. Sûrement un cadeau de ses parents, à moins qu'elle n'ait vraiment pas de goût pour choisir ceux-là. Elle me prit à parti en critiquant mon penchant pour le skateboard. Je n'étais pas con et trouvais également que les sensations en rollers étaient plus impressionnantes, mais il y avait des moments où je préférais déambuler en mode pépère sur ma planche. Je ne souhaitais pas non plus me prendre la tête dès les premiers jours de cours avec une fille que j'allais côtoyer du lundi au vendredi hors vacances scolaires : une certaine personne remplissait déjà tous les critères pré-établis pour jouer le rôle de casse-couilles, et je ne devais pas chercher bien loin quand j'étais chez moi. La blonde confirma mes pensées en évoquant le lycée où nous terminions nos études. Son prénom me restait depuis les présentations au premier jour de l'année académique. Là encore, elle approuva le souvenir qui stagnait dans un coin de mon cerveau et me déclina son nom de famille à la suite. Cool, je le remémorais afin de pouvoir faire une brève recherche à propos de cette fille sur les réseaux sociaux et internet aussitôt que je serais rentré de cette virée en ville. Aura s'amusa à me taquiner pour ne pas changer, et là je sortais lentement de mon imperturbabilité. Dans sa manière de parler se mêlaient des traits de provocation et une surabondance d'assurance qui atteignaient mon orgueil. Je tapai du pied sur le rebord de mon skateboard pour qu'il se dresse maintenu à la verticale par ma main au niveau de ma taille. A armes égales, je te crame. Un jour quand tu veux tu me préviens, je serai prêt et tu verras c'est quoi la vraie vitesse. Mon amour-propre menacé, je ne me limitais pas à lui proférer les conséquences de son insolence. Ah ouais, si tu veux mettre des brassards pour éviter de couler dans une fontaine où tu risques de te planter, te prive pas. Je vois que t'as pas beaucoup d'assurance avec tes protections de bébé. T'as peur des égratignures? Qui titillait un peu trop Jimmy finissait par le trouver. Même si la fille avait la bouille à pouvoir se taper le plus beau mec de la classe - ou d'une autre classe car dans la mienne c'était inévitablement moi - voire même du lycée, je ne faisais aucune exception lorsqu'on me défiait avec un aplomb pareil. Par anticipation d'une mauvaise blague ou d'une autre fuite inopinée, je détachais avec le bout de ma chaussure le cran de fixation des rollers de celle qui menaçait de me battre. Son choix était peut-être de démarrer avec un avantage, pour ne pas la jouer à la régulière. Je m'assurais de lui couper l'herbe sous le pied en cas de top départ soudain. Elle n'irait ainsi pas loin sans déchausser, et je pourrais facilement l'emporter sans rien, pas même besoin de ma planche à roulettes. Tout dépendait de l'audace qu'elle était prête à miser sur son sourire plutôt que sur ma position hargneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Ven 2 Sep - 22:36

J'ai éclaté de rire, c'était presque trop facile. Presque aussi facile qu'avec Damien, lui aussi avait un petit coté susceptible, quand on le provoquait, il ne marchait, il courait à toute vitesse et la tête la première. C'était la même chose avec Jimmy et ça me faisait mourir de rire. Merde, tu réagis aussi vite que moi en roller. le taquinais de nouveau en me tenant les côtes, morte de rire. J'ai fini par me calmer et par soupirer, je ne répondais, de manière générale, pas aux provocations de ce type. J'ai peur de me casser quelques choses, mieux vaut prévenir que guérir, mais je vois que j'ai à faire à un casse cou. J'ai souris avant de rire quand il a détaché ma fixation. Je n'étais pourtant pas du genre a provoquer, mais quelque chose dans son attitude m'y encourager, le défi, cet éclair dans ses yeux. Je me suis baissée pour rattacher ma fixation avant de me relever. C'était petit ça, vu comment tu t'indignes, je pensais que tu n'aurais pas besoin de ça pour gagner, je suis déçue. dis-je avec une moue déçue, faisant un petit tour autour de lui avant de me mettre à coté de lui. Je me suis rendue compte que j'avais la gorge sèche. Le perdant paye un verre au gagnant ? demandais-je en m'étirant, sur et certaine que j'allais lui mettre la raclée de sa vie. Si il est fairplay, sinon je me vengerai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mar 6 Sep - 20:14

Aura insistait pour la course, mais je ne voulais pas me faire ridiculiser par une fille quand j'avais la certitude qu'elle gagnerait. Dégage, tu crois vraiment que je vais consentir à tes conneries alors que t'es en rollers? Sauf si t'as 2 de tension, tu me laisses aucune chance là. Je ne réalisais même pas le gage ridicule qu'elle avait placé pour le perdant: offrir une consommation au vainqueur; tellement old school comme enjeu. Je devenais nerveux devant son entêtement à vouloir coûte que coûte disputer ce mano a mano un soir aussi animé que celui-là. Peu importe ma réaction et ma tentative, je me rendais compte que l'unique solution - mise à part la fuite qui était inconcevable tant c'aurait été preuve de faiblesse - serait d'admettre la joute et de figurer au mieux avec le déficit qui minimisait outrageusement mes aspirations d'exploit face à Aura. Dis moi ce que tu veux à boire, je vais déjà t'offrir ton verre. Après, on avisera. J'accepterai peut-être de me laisser battre, et tu seras contente. Je retardais le moment où nous nous élancerions bientôt depuis les rues du centre-ville pour plusieurs raisons. J'espérais tout d'abord que l'affluence serait moindre dix plus tard au même endroit, ce qui diminuerait les probabilités de me faire pincer par des potes avec cette fille qui n'en démordait jamais de concourir avec chacun son moyen plus ou moins rapide de déplacement. Je me donnais également de cette manière le temps d'observer les raccourcis possibles selon le circuit qu'Aura escomptait parcourir à vitesse maximale d'un point A où nous nous situerions une fois la boisson sifflée jusqu'à un point B qui restait à définir. Et dernièrement, avant qu'elle ne finisse par se décider pour un soft ou une mousse selon ses habitudes de sortie, me mouvoir vers l'un des établissements pourvus d'un comptoir me permettait de nous écarter Aura et moi-même assez loin de l'épicentre de concentration humaine en ville. Je me tournais déjà dans la direction opposée, aboutissant à un quartier plus calme où une défaite en skateboard face à des rollers serait plus digérable car davantage à l'abri des regards moqueurs et juges, en attendant le choix d'Aura. Après, je découvrirai la distance à parcourir qu'elle nous fixerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mar 13 Sep - 19:42

Susceptible. Et aimable avec ça. Je soupire en levant les yeux au ciel. Toujours à la recherche de facilité ces mecs, surtout quand ils sentent qu'ils vont se faire battre. Par une fille. Malheureusement pour lui, l'alcool n'était pas du tout compatible avec mes médicaments, pas moyen que je perde des neurones en cours de route. J'ai fini par me stopper, aillant la tête qui tourne. J'ai inspiré puis regardé le visage de Jimmy. Je voyais des lambeaux de peau se décoller de son visage, je me suis figée, retenant mon souffle. Il fallait plutôt que je rentre, sinon je sentais que j'allais faire une connerie. J'ai changé d'avis, je vais rentrer. Pas besoin d'excuse, ça lui en donne une pour éviter un face à face dont l'issue était forcément perdante. Ou gagnante étant donné que je le regardais comme si il avait un énorme bouton sur le front. Pour plus de prudence, j'ai enlevé complétement mes rollers, les attachants ensemble par les lacets avant de marcher à chaussettes et de refixer mon regard sur sa peau en désintégration. On remet ça à une prochaine fois ? Enfin, si tu veux, t'es un sacré froussard. J'ai toujours des grands yeux écarquillés alors que j'essaye en vain de me convaincre que ce n'est pas réel. Je suis sure et certaine que je pourrais le toucher, mais non. Ça paraitrait définitivement bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Ven 23 Sep - 14:31

Son comportement changea soudainement - qui disait déjà que les filles étaient la définition la plus simple du lunatique? Ah oui, moi - jusqu'à la faire se rétracter de ses envies de compétition. J'étais contre l'idée qu'elle reporte notre course à un autre jour. J'étais enfin décidé à y prendre part, et faire de mon mieux, qu'elle me quittait des yeux. C'est bon, je n'ai besoin que de mes deux pieds pour te donner du fil à retordre sur une poursuite en ville! la relançais-je. Mais Aura ne releva pas mes mots. Comme si nos derniers échanges n'existaient plus, Aura s'est ensuite déchaussée, ce qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille quant à son abandon définitif. Non. Non, non! Je refusais qu'elle jette l'éponge, parce qu'elle me donnait l'impression d'avoir de la pitié pour le désavantagé que j'étais avec ma planche contre ses rollers. Je détestais recevoir une compassion pareille, ce qui minimisait le garçon que j'étais. Elle me tourna lentement le dos en répétant son départ imminent, et se permit une dernière allusion risible à ma soi-disant faiblesse sur laquelle elle appuyait encore. Ce n'était pas moi qui prenait mes jambes à mon cou! Mais j'empoignais l'avant-bras de la blonde d'une seule main. Hey, tu me fais quoi là ? la secouais-je. Je me jugeais à la limite d'être trop agressif sur mon geste, motivé par mon caractère impétueux tant dans la parole que dans l'action. Aura avait balancé l'allumette qui mit le feu au désir de rivalité qui était le plus simple à attiser chez moi. Je l'aurais bien incendiée à son tour, insultée de mots qui d'évidence sortent aisément de ma bouche mais qui là se noyèrent dans mon exaspération. Quelque chose clochait également sur elle, dans les traits de son visage. On aurait dit qu'Aura était à deux doigts de tomber en syncope, le regard un peu hagard. Viens, assieds toi deux minutes, l'incitai-je à me suivre jusqu'à une table miraculeusement libre en terrasse du café le plus proche. Une limonade ou rien que de l'eau? l'interrogeais-je en la tirant de nouveau par le coude pour avoir une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Ven 23 Sep - 20:27

Aimable, susceptible et un peu brusque, mais dit donc, j'ai tiré le jackpot ! Et le pire dans tout ça, c'est que je ne faisais même pas exprès. Je ne comprenais vraiment pas. Et puis, théoriquement, il aurait dit me laisser partir. Donc soit son égo est surdimmensionné, soit il a vraiment un grand esprit joueur. Et je devais être sans doute un peu pâle car il m'a presque tiré et m'a assit sur une chaise, dans un café. J'étais perdue dans mes pensées, les yeux plissaient tandis que je commençais ma minutieuse inspection. Rien qui clochait, sauf le petit diablotin sur son épaule, mais c'était presque normal. Jimmy m'a ensuite tiré le coude, me ramenant à la réalité. De l'eau, rien que de l'eau. dis-je avec précipitation. Je ne me sentais pas dans un état normal, si en plus je devais ingérer une énorme quantité de sucre, il me perdait complément. Ma vue est soudainement devenue flou avant qu'il ne retrouve visage humain. J'ai l'impression que l'air se faisait plus opressant. Manquerait plus que je fasse une crise de panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 25 Sep - 20:34

Je n'avais pu trouver mieux que ces places laissées libres, presque à même la rue, les plus éloignées de l'entrée grande ouverte de ce commerce. L'affluence nécessitait une réactivité exemplaire dans le chef des serveurs qui en parcouraient des kilomètres sur une heure de temps. Lorsque l'un de ceux-ci croisa mon regard ou ma main tendue en l'air pour attirer son attention vers nous, je me penchais par dessus l'arceau métallique qui composait la structure de la chaise que je m'étais appropriée. Je le voyais se rapprocher en faufilant ses jambes entre deux dossiers semblables à celui par dessus lequel balançait mon bras, mais son sa progression était lente. Un coup d'oeil à Aura afin de vérifier qu'elle ne m'avait pas claqué entre les doigts, et je me retournais pour articuler dans un demi-beuglement. Un verre d'eau et une orangeade au citron, ordonnais-je au serveur distant de plusieurs tables tellement c'était la foire le vendredi en nocturne. Il hocha la tête en guise d'approbation et zigzagua entre les gens installés en extérieur de l'établissement par ce temps agréable d'une fin de journée estivale. Beaucoup de bruit provenait de l'intérieur des cafés où des groupes locaux de musique se produisaient gratuitement pour se faire connaître dans le coin puis via les partages sur les réseaux sociaux. Les réglages sonores me tapaient sur le système; le volume était bien trop insupportable. Si Aura n'avait pas cet air d'être en déshydratation totale, je ne serais pas resté là longtemps. Ca va, ca te dérange pas trop ce son? m'enquis-je auprès de la fille de ma classe. Les tonalités et tout m'obligeaient à me courber pour qu'Aura entende ce que je lui disais. Je m'étirais en arrière, plongeant mon poing dans une poche. Une fois ma recherche fructueuse, mes épaules reproduisaient le mouvement d'une pendule. Tu veux des Jelly Belly en attendant? proposais-je à Aura en écartant l'ouverture d'un sachet déjà bien entamé de bonbons acidulés. Marre de faire le balancier, je conservais cette position inclinée vers l'avant avec le pack de confiseries entre nous deux. Y avait pas intérêt à ce qu'elle m'avale toutes les dragées non plus, j'allais rester vigilant à ca.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 25 Sep - 21:36

Il y avait trop de monde. Mais la musique ne me dérangeait pas, c'était presque entraînant. Moi non mais toi si, ça se voit à ta tête. Dis-je en souriant légèrement tandis que je sentais que mes joues reprenaient de la couleur. J'ai ensuite avisé les Jelly Belly dans sa main, quel étrange garçon. Même si je n'avais pas vraiment d'expérience en la matière, je ne connaissais pas beaucoup de garçons qui se promenaient avec des bonbons dans sa poche. J'ai finalement hoché la tête avant d'en prendre une petite poignée bougeant le sac pour lui montrer que je n'avais pas tout pris. En plus d'être aimable, susceptible et un peu brusque, il semblait aussi légèrement possessif et égoïste. Le serveur a fini par arriver jusqu'à nous avec les commandes, réussissant à se faufiler entre les chaises. Comme si je le connaissais depuis longtemps -en fait depuis une dizaine de minutes à tout casser- j'ai fais cogner mon verre contre le sien. À la tienne. Dis-je en souriant un peu, me réhydratant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Jeu 29 Sep - 22:52

La fille lisait dans mes pensées, ce qui me faisait grave flipper jusqu'à me demander par exemple si elle pouvait discerner en classe ce qui me passait par la tête. Je ne lui gratifiais que d'un Hum. qui traduisait ma retenue de me laisser en concevoir davantage qu'elle pourrait très bien percevoir par un pouvoir surnaturel. Jusqu'aux épreuves de fin d'années, je me promettais de ne pas trop réfléchir lors des cours où je côtoierais Aura. Pour les Jelly Belly, elle semblait plus normale, ne les refusant pas - tu m'étonnes c'est trop bon ces trucs - mais me montrant là encore des signes qui ne trompaient pas: quand elle secoua le sac, elle me prit à défaut sur le partage surveillé que je lui proposais, captant que je serais attentif à la quantité de sucreries qu'elle prendrait. Je me renfrognais alors dans la chaise et ne bougea plus, ne respira plus, n'imaginais plus rien. Je posais un pied sur le skateboard placé sous la table et fit des petits mouvement d'avant en arrière, blasé d'être si facilement cerné par quelqu'un. Je jetai un oeil sur Aura pour distinguer un signe de sorcellerie ou d'appartenance à un type extraterrestre, puis me ravisa en craignant qu'elle était capable de sonder mes doutes. Je fixais un point vers le sol sur cette terrasse, essayant de vider mon esprit de tout, ce qui s'avérait impossible. Un tintement; celui du verre d'Aura au contact du mien. Et ses mots pour moi. Paumé sur le moment, ca m'est venu comme ça. De victoire? m'assurais-je avec un sérieux trop prononcé. Pourquoi à la mienne?, bafouillais-je, le néant dans ma tête. Sauf ce souvenir que y avait Aura, y avait moi, et cette course jamais disputée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]

Revenir en haut Aller en bas
à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» AIDAN △ C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con
» [Cycle Escadron Rogue] Paquet de Force 6 : Passage en Vitesse-Lumière - Jump to Lightspeed
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Moule des Malendrens: Préval passe la double vitesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SimplyCity :: Burlington :: Centre-Ville-