Partagez|

à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Ven 30 Sep - 16:12

J'ai froncé les sourcils avant d'hausser les épaules. J'ai ensuite éclaté de rire, il se retenait presque. Sa poitrine avait adopté un rythme plus lent et son skate tapait légèrement sur ma chaise. J'avais depuis longtemps appris que le regard des autres m'importaient peu, je savais ce que j'étais et les problèmes que j'avais avec. La légère paranoïa que j'avais dévellopé m'avait poussé à étudié les mouvements des gens, pour déceler quelque chose de suspect. Jimmy était de ce coté clean, quoique qu'un peu suspicieux. En fait, il était surtout trop sur de lui. Ce qui faisait de lui un réel petit con.
Si même toi tu l'admets.
J'ai étouffé un pouffement avant d'hocher la tête et de découvrir mon diablotin confortablement installé sur l'épaule de Jimmy. Je sais pas, pour fêter l'existence, par politesse, mais absolument pas pour ta victoire, vu qu'elle n'a jamais eu lieu. Dis-je en arquant un sourcil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Sam 1 Oct - 14:02

Aura blessa ma fierté en parlant de politesse qui me manquait dans ce genre de moments que je ne connaissais pas vraiment. J'étais le garçon accroché à ses jeux vidéos qui sortait pas souvent, rarement pour s'asseoir à un café et s'enfiler un verre avec des potes en tout cas. Je comptais retenir que ca correspondait à la célébration de l'existence, ce claquement des verres les uns contre les autres. En attendant, le comportement d'Aura avait encore changé vers quelque chose que j'appréciais moins. Plus tôt, elle se présentait engageante avec cette attitude désinvolte. Mais voilà que celle-ci s'effaçait pour une Aura plus sombre et acerbe. Sans conteste, la Aura croisée sur le vif dans la rue me manquait déjà, comparée à celle qui vidait son verre devant moi. J'sais pas toi, mais perso j'ai toujours préféré les victoires aux défaites. Ca paraissait stupide ce que je disais; qui ne pensait pas comme moi sur ce point de vue là? Mais je sais pas, je ne parviens pas à me taire quand on me vexe alors je déclame n'importe quoi comme ca me vient. J'aurais pu dire "Hippocampe" ou "Je n'suis pas une chèvre je t'accompagne pas à l'abattoir", bien que là mon internement en hôpital psychiatre aurait paru légitime. Aura me refusait la victoire par forfait, alors elle me l'enlevait de la tête et ca me plaisait pas de revenir à cette réalité où le goût de cette victoire m'échappait uniquement parce que mon adversaire changeait d'avis à chaque seconde. Je déposais mon pied à côté de ma planche, cessant son mouvement frénétique, et me courbai pour attraper la paire de rollers de la blonde. Je les examinais, jugeais la qualité de la matière puis la résistance des petites roulettes bien alignées les unes à la suite des autres sous chaque chaussure. Y avait de quoi se faire des virées plaisantes avec ce modèle, et seule la pointure en-deçà de la mienne me ravisait d'y enfouir mes orteils. Il m'importait peu que le modèle était pour filles; le ridicule m'était dérisoire après avoir été à deux doigts de me faire battre à plate couture par Aura. Pour sûr qu'elle m'aurait distancé sans difficulté en moins de deux cent mètres. Je souriais avec amertume à me l'imaginer, la botte de gauche dans ma main pointée vers Aura. T'as vraiment envie qu'il y ait deux perdants ce soir? Plusieurs tonalités se mélangèrent à ma voix, m'embrouillant quant à la sincère pensée qui motiva mes mots : des airs philosophiques cachés? Une énième provocation? Une fâcherie devant les faits? Je cherchais à comprendre dans les yeux d'Aura ce qui l'a retenue d'un duel gagné d'avance pour elle. Regrettait-elle d'avoir laissé filer une telle occasion? Même si c'était aux dépens de ma joie de triompher, je lui donnais une seconde chance. Inconscient que j'étais, je n'en lâchais pas mon sourire en quart de lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Sam 1 Oct - 19:50

Qui préfère les défaites aux victoires ? Personne. Définitivement personne. J'ai haussé les épaules avant de finir mon ferre puis de le reposer sur la table. La musique était encore présente. Je passais pourtant mon temps dans le silence, mais ça ne me dérangeait pas, le bruit, l'ambiance, des gens. Je l'ai laissé prendre ma paire de roller, que je devrais surement finalement enfilé pour rentrer chez moi. J'ai jeté un coup d'œil autour de moi, mise à part mon ange et mon démon qui se battaient pour ne pas changer, rien à signaler. J'ai inspiré, j'avais repris des couleurs et je me sentais déjà plus en forme que tout à l'heure. J'ai expiré, il allait finalement l'avoir sa course. Ok, on va la faire ta course. Finis-je par dire en soupirant. Si j'avais encore refusé, je me serais sentie obligé de me justifier. Et vu le caractère de Jimmy, je ne me sentais pas de tout déballer, surtout qu'on se connaissait à peine. J'ai repris mon roller avant de me baisser pour les enfiler un à un, serrant bien les lacets et les attaches pour éviter de faire un faux départ ou me casser lamentablement la gueule en pleine rue. Dans les deux cas, je doutais qu'il ressente de la compassion à mon égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 2 Oct - 14:19

Le big smile qui s'allongeait au-delà de mon sourire, Aura faisait trop mon bonheur! La concession était actée dès qu'elle reprit possession de son bien pour s'en chausser et se dresser debout, arrêtée en équilibre qu'elle parvenait à conserver. Je me levais aussi, soucieux quant à ce que ma camarade de classe se maintienne sur ses deux jambes. Ne la quittant pas des yeux plus d'une seconde, je claquai du pouce et du majeur pour que le serveur me rédige la note de nos consommations. Je pinçai déjà un billet dans l'une de mes poches qu'il m'échangea contre la différence, et nous nous saluions pour que je reparte vers la circulation avec Aura. Arf, non mais vraiment, comment j'étais trop heureux qu'elle revienne sur sa décision pour finalement m'accorder cette course .. perdue d'avance. Pas grave, du moment que je la vivais tant pis pour le dénouement de celle-ci qui se terminerait sûrement pas en ma faveur. Bref, ca n'a jamais été bon de partir pessimiste - quoique réaliste - alors je me détachais pas de cette gaieté en marchant aux côtés d'Aura. J'irradiais à la place du soleil qui lentement se dissimulait de plus en plus bas derrière les bâtiments de la ville. Je me sentais libéré et incroyablement content que cette contrariété soit gommée avec la blonde qui m'égalait presque en hauteur, surélevée avec ses rollers. Elle se laissait glisser par l'impulsion de ceux-ci, à faible allure pour que moi au pas je suive le rythme. Aura était sympa de ne pas me mettre directement un vent, car nous n'avions pas encore reprécisé les détails de la course. Le skateboard tenu à la verticale dans ma main gauche, je passais mon bras droit autour de la nuque d'Aura; il retomba sur son épaule opposée. T'as décidé où on commence et quel est le point final de cette épreuve? interrogeais-je en toute candeur et sans me tourner vers celle qui gérait pour ma soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 2 Oct - 14:47

J'allais tout doucement, me laissant glisser. J'ai étouffé un rire quand il a passé un bras autour de ma nuque. Surement parce qu'il avait peur que je m'enfuis en le laissant sur place. Pas mon genre, bien que tout de suite maintenant, j'en avais bien envie. Bref. Pour toute réponse, j'ai continué à patiner, nous mettant à l'écart de toute cette foule. C'était une ruelle commerçante, plus remplit la journée qu'en soirée. Il y avait un peu de monde, mais rien d'insurmontable, suffisait de pousser ses petits cris, au pire, on se ferait surement insulté. Ok, donc, nous partons d'ici jusqu'à l'ancienne confiserie, interdit de prendre des ruelles détournaient, on reste sur la rue principale. Et ne triche pas, parce que je le saurais. Dis-je avec une moue énigmatique avant de me mettre sur le départ, resserant mes protections. On sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 2 Oct - 22:11

Ne pas me permettre de mettre en avant mes talents de stratège pour minimiser la débâcle, Aura ruinait mes ultimes espoirs de créer la surprise. Notre destination n'était pas trop éloignée de notre position pour que je ne me fasse pas distancer à outrance. Mais plus que cela me paraissait insurmontable, d'autant plus que le terrain n'était pas propice à la descente, ce qui aurait été un avantage sur lequel j'aurais pu m'appuyer pour atteindre une vitesse maximale record, la dépassant certainement. Tant pis pour tout; elle a choisi l'option qui lui offrait le succès garanti sur un plateau d'argent. Très bien. approuvais-je sans certitude aucune. Je déposais délicatement mon skateboard sur le macadam, puis me vint une injure annonçant ma haine camouflée de ce qui adviendrait. Je rejetai le futur, écartai ma planche de la route. J'allais ainsi démarrer en tête grâce à mon explosivité, avant de me faire clouer sur place tellement l'endurance était pas mon point fort. Tant pis. Déjà dit. Tout était annoncé. Me restait à énumérer le compte à rebours. Prête? Trois. J'inspectais son matériel solidement paré pour filer à la vitesse lumière. Deux. De biais, je m'autorisais à admirer la classe qu'elle respirait, le regard fixé vers son objectif. Un. Aura était à l'évidence pas moche, loin de là d'ailleurs. Plutôt mignonne. Je lâchais un nouveau sourire sans raison. Je me reconcentrais à peine. Go!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Dim 2 Oct - 22:25

J'ai souris quand il a juré, annonçant ma proche victoire. C'était une victoire facile, certes, mais j'allais lui rappeler toute sa vie. Jimmy a commencé un décompte, tandis que j'hochais la tête à sa question. J'étais soudainement d'humeur combattive, battante. Je regardais le regard loin devant, fixe. Les pieds prêts à filer comme si je dépassais la vitesse de la lumière. Quand il a dit le mot fatidique, j'ai souris avant de de pousser sur mes patins, prenant déjà de la vitesse. J'ai commencé à slalomer tranquillement entre les personnes, jetant des rapides coups d'œil derrière moi et accélérant encore quand je le sentais se rapprocher. Je ne voulais pas faire avoir comme le lièvre dans la fable de Jean de la Fontaine. Même si je ralentissais parfois un peu pour regarder autour de moi, Burlington était une ville vraiment sympa la nuit, pour les seules fois ou j'avais réellement osé sortir de chez moi. Normalement, j'étais plutôt film, pop corn et gros pyjama. Bref, je voyais l'enseigne colorée de l'ancienne confiserie qui avait perdu un peu de ses couleurs. C'était moins vif, terne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Lun 31 Oct - 22:04

Très vite, Aura prit les devants pour ne plus me laisser goûter à cette position de meneur durant la course. Elle se contentait de gérer son avance, penchant la tête vers l'arrière pour s'assurer que je n'avais pas de propulseur à réaction dans mes semelles. C'était le seul moyen qui pouvait me permettre d'encore l'emporter face à elle, mais c'était peine perdue. Je perdais la silhouette blonde pour la seconde fois de la soirée. M'arrêter de courir, repartir de notre ligne de départ et récupérer ma planche que j'avais laissée à la merci de tout un passant qui voudrait me la voler. J'y songeais, hésitant à rebrousser chemin pour reposer mon estomac qui était atteint d'un point de côté. Et mon coeur, qui s'emballait sans que je n'y comprenne rien, cognant de douleur dans ma poitrine. C'était trop pour le sportif que je n'étais pas, alors je terminais ce parcours à la marche, motivé par la simple envie d'en voir le bout. Si je devais me racheter un nouveau skate-board, ca me faisait ni chaud ni froid, je n'y tenais pas plus que cela; aucune valeur sentimentale dans celui-là. Je m'en achèterais un autre moins démodé. Ce ne furent que de longues minutes plus tard que je débouchais sur la destination imposée par Aura qui attendait quelque chose, sauf pour savourer sa victoire qui l'avait déjà embellie de cette fierté qu'elle ne cachait pas du tout. L'effort cumulée au manque d'endurance m'avait causé un début de migraine et quelques vertiges. Mais je conservais mon équilibre sur mes deux jambes. Félicitations, lançai-je alors que nous étions encore distants d'une quinzaine de mètres, la mâchoire à peine desserrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mar 1 Nov - 11:34

J'ai ri. C'est vrai que la victoire avait bon goût, mais ce n'était pas la même chose que si une course s'était vraiment jouée. Comprenez moi, Jimmy avait besoin de se faire remettre à sa place de temps en temps sinon il prend la grosse tête. N'empêche que quand je m'approche vers lui, je fronce les sourcils et m'approche encore un peu. T'es un peu pâle. À croire que les rôles étaient inversés. Mais ça m'inquiétais quand même, le si vaillant skate boarder semblait à deux doigts de faire un malaise. Alors que mon cerveau avait tendance à n'en faire qu'à sa tête, lui semblait vraiment sur le point de tomber par terre, raide mort. Tu devrais sérieusement rentrer chez toi. Dis-je en cachant un soupçon d'inquiétude. Je ne tenais pas à être responsable de son transfert au urgence. Sans arrière pensée, j'ai pris sa main dans la mienne pour l'entrer jusqu'à un rebord, pour qu'il s'asseoit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mar 1 Nov - 19:49

Au bout du rouleau, lessivé, mes jambes ne répondaient plus, ce qui me clouait à une dizaine de pas d'Aura. C'est elle qui combla les derniers mètres qui nous séparaient pour se soucier de mon teint. Toute trace de bronzage glanée au cours de l'été passé s'était effacée, ce que la blonde constata en se penchant au niveau de mon visage. Le buste courbé vers le sol, les mains sur les rotules, j'avais le souffle douloureux pendant qu'Aura m'envoyait le sien directement dans l'oreille. Nous étions seuls dans ce coin reculé de la ville, mais elle prit la peine de me murmurer mon malaise pour que même le silence ne l'apprenne pas. Elle me conseillait de rentrer à la maison, ce qui n'était pas une si mauvaise idée à considérer, sauf que la force me manquait là dans l'immédiat pour rejoindre n'importe quelle habitation. Puis je ne savais pas me l'expliquer, mais je n'avais pas vraiment l'envie de rentrer. Je réparais les connexions défaillantes dans mon esprit, brouillées par le manque d'endurance, quand la main d'Aura s'enroula autour de la mienne pour m'aider à atteindre un endroit sur lequel soulager mes douleurs. La geste d'Aura ma changea de celui de Brooke ou de n'importe qui d'autre qui m'avait déjà entraîné en m'arrachant presque le bras pour que je le suive. Cette fois-ci c'était différent, bien plus doux, une sensation que je n'avais pas pour habitude de connaître et qui me transformait en pantin presque désarticulé. Je me laissais m'affaler là où Aura jugea que je pouvais m'asseoir, avec une gêne qui se manifestait dans le bas du dos. Je récupérais ma main qui avait été manipulée pour que j'en arrive là, et me claquai deux trois fois le visage pour sortir de cet état à moitié léthargique. Debout devant moi, je levais la tête pour reconnaître Aura, sa frimousse qui ne cessait d'inspirer la gaieté malgré cette expression soucieuse persistante, et le paquet d'étoiles brillant en arrière-plan dans le ciel. Comme aveuglé par la luminosité, je portais une main en casquette et plissais les yeux. Je mâchais alors mon amertume en portant mon attention ailleurs. J'arrivais enfin à articuler une phrase compréhensible sans cesser de ruminer mon inconfort: Assieds toi s'il te plaît, je déteste me sentir inférieur en regardant les gens par le bas. Je joignais le geste à la parole en récupérant le main d'Aura pour qu'elle s'exécute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : sans emploi, depuis quand lycéen, c'est un métier ?
statut : perdu, t'as bougé
identité sexuelle : j'connais pas de personnes qui s'appelle "sexuelle" désolée
inscrit depuis le : 29/07/2016
messages : 255
ma vie :
a vécu et est née ici - a été diagnostiqué à l'âge de 15 ans de schizophrénie paranoïde - ne discerne pas le réel du faux - légèrement paranoïaque - une élève lunatique et facilement déconcentrée.

Jimmy - (+)
Penny - Amie (+)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mar 1 Nov - 20:37

Je l'ai regardé se donner des claques, amusé. Chacun à sa manière, perso, je me pince ou j'enfile un élastique que je fais claquer à mon poignet. Parce que je suis quand même assez douillette et me foutre des baffes ne me donne pas très envie. Et puis, il a reprit ma main, m'intimant dans le même temps de m'asseoir. J'ai retenu un soupire. Tu détestes te sentir inférieur tout court. Dis-je en finissant par le lever les yeux au ciel et par m'asseoir. Dans certains moments, tu ne peux que te sentir inférieur. C'est comme ça. Je voyais bien Jimmy dire à un prof de se baisser pour ne pas qu'il ait à lever la tête. Je ne comprendrais jamais certaines personnes. J'ai ensuite remarqué qu'il n'avait pas lâcher ma main. Ça m'a fait sourire avant que je ne remarque. T'as pas ton skate ? J'aurai pu te tirer jusqu'à chez toi. Réfléchis-je, en me disant surement qu'on n'habitait pas loin l'un de l'autre. Même secteur, même lycée, logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

âge : 17 ans
métier : Lycéen la semaine, Chieur à plein temps
statut : ça me tétanise autant que ça me transporte, j'comprends pas c'qui s'passe en ce moment chez moi
identité sexuelle : M
inscrit depuis le : 30/08/2016
messages : 241
ma vie :

Pour toute demande de liens, passez par ma mp :)

MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy] Mer 2 Nov - 9:20

La crispation s'atténua de voir Aura prendre ses aises à la même hauteur que moi. Cependant, l'effet étrange presque nauséeux, vaporeux, s'intensifia à l'écoute d'une de mes failles qu'une fille de ma classe connaissait désormais trop bien. Permettre à quiconque de savoir ce qui me rendait nerveux ou fragile me rendait aussi ce goût d'infériorité. En fait, elle aurait pu rester debout, je n'aurais pas insisté - ou peut-être que si, je ne sais pas. Cette fatigue me trahissait, c'était dingue à assumer. Bye le ton sec et railleur, ma voix s'était morcelée pour aligner les mots tout bas sans tension. C'est vrai. Dans l'aveu plutôt que dans l'offensive, ma hargne se transformait en abnégation. Aura ma rappela mon skate sacrifié à l'amorce. Je l'imaginais se tuer à me tracter, avec en conséquence une épaule démise, un bras meurtri, des hanches disloquées. Tu vas te blesser pour rien. Par humilité, je refusais qu'une fille prenne sur elle de physiquement me supporter. Par sincérité, j'avais mon poids qui dépassait celui qu'elle devait être capable de soulever ou tracter. Je doute que tu aies des super pouvoirs. Je l'analysais déjà de la tête aux genoux - il m'était impossible de voir ses pieds de ma position - pour me conforter dans l'idée que sa proposition était disproportionnée. Du moins, pas pour ca. Je me connaissais, mes répliques cinglantes tendaient parfois à outrepasser la limite du raisonnablement correct. Mais dans l'autre sens, la fatigue m'arrachait des pensées qui n'étaient probablement pas nécessaires d'être divulguées. J'avais tout en parlant, penché la tête en arrière et commencé à fermer les yeux. Je souriais minablement. Aura Connor. Hum. On était déjà dans la même classe l'année passée ? Sans décoller mes paupières closes, je réfléchis à ce que j'aurais pu manquer pendant des mois si la réponse à la question était positive. Je divaguais de trop, à la limite de m'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]

Revenir en haut Aller en bas
à la vitesse de la lumière - [ft jimmy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» AIDAN △ C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con
» [Cycle Escadron Rogue] Paquet de Force 6 : Passage en Vitesse-Lumière - Jump to Lightspeed
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Moule des Malendrens: Préval passe la double vitesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SimplyCity :: Burlington :: Centre-Ville-